Actualités

Pas de carton jaune, mais des gilets en masse !

NIORT   12 – 25   EYSINES

Après avoir joué au chat et la souris et être sortis des griffes des gilets jaunes, nous avons atteint le lieu des débats après 3 h 30 de voyage initiatique. Accueillis par un vent glacial et du vin chaud offert par un sympathique président, nos joueurs à la descente des véhicules se sont précipités dans les vestiaires. Heureusement, en accord avec le staff de l’équipe adverse et les instances sportives, le coup de sifflet est reporté d’une demi-heure, le temps aux Eysinais de s’échauffer.
On est tenté de dire, « seule la victoire est jolie » tant, le match fut haché par des fautes techniques inhabituelles des rouge et noir, sanctionnées par un arbitre peut-être un peu trop pointilleux. Les ingrédients d’un bon match ne sont pas présents. Nos avants souvent dominateurs n’ont pas mis la vitesse et l’intensité auxquelles ils nous avaient habitués, contrés, il est vrai par une très bonne défense adverse.
Avec le vent et l’engagement, les Eysinais occupent le camp adverse et le premier quart d’heure, ils engrangent deux pénalités sanctionnant des hors-jeu des Niortais. Après une série de temps de jeu, des espaces sont libérés et le premier essai est marqué. Notre butteur irréprochable transforme (20e mn, 0 à 13). Réplique immédiate du 3e ligne adverse qui saisit un ballon tombé et slalome dans notre défense figée pour offrir à un partenaire un essai. 5 à 13, ce sera le score à la mi-temps.
La deuxième période est terne. La possession du ballon est eysinaise, mais les avants ont des difficultés à enchaîner et s’en remettent aux gazelles pour meubler le score à l’issue de deux beaux mouvements à la 43e et 68e minute (5 à 25). En toute fin du match interrompu plus d’un ¼ heure à cause d’une blessure d’un joueur adverse, les Niortais marquent un essai après une pénal-touche bien négociée. 12 à 25 c’est le score final.
À noter le claquage de Fifi à la 3e minute qui a voulu s’essayer au pied (prompt rétablissement), et le premier essai à la première minute de sa rentrée sur le terrain, du premier match d’Alex, jeune recrue prometteuse.
Savourons notre plaisir, nous sommes encore premiers dans une poule serrée dans laquelle cinq équipes se tiennent à moins de 5 points. Trois matches importants avant la fin de l’année nous opposeront à de sérieux prétendants à la place que nous occupons. À commencer dimanche prochain, par les Marcassins de Saujon, notre dauphin à 1 point, qui ne viendront pas pour cueillir des pâquerettes.
Venez nombreux soutenir les Eysinais et pousser avec eux, ils le méritent.

Leave a Reply