Actualités

Quel bonheur cette équipe !

1/8e de finale du championnat de France de 3e série

EYSINES   32 – 28   VILLENOUVELLE

Les Eysinais ont franchi l’obstacle des Haut-Garonnais mais que ce fut dur. Dominés et mal menés en première mi-temps, les rouge et noir, métamorphosés en guerriers, ont renversé la vapeur en deuxième.

Pas de round d’observation, dés le coup d’envoi les Villenouvellois envahissent notre camp. A la première minute les Eysinais sont sanctionnés. La pénalité n’est pas convertie mais à la troisième minute le 10 bleu et blanc adresse un judicieux coup de pied à son ailier qui n’a plus qu’à se saisir du ballon et aplatir (0 à 5 à la 3e). Réaction de nos joueurs à la 10e minute qui obtiennent une pénalité après un groupé pénétrant irrégulièrement stoppé (3 à 5 à la 10e). Les forces s’équilibrent mais les Eysinais sont sevrés de munition. Sur un des rares ballons joué en groupé pénétrant par nos couleurs un adversaire commet un mauvais geste. Notre artilleur convertit la pénalité qui suit (6 à 5 à la 17e).

La fin de la première mi-temps est tout à l’avantage des Haut-Garonnais qui nous infligent deux pénalités (20e et 27e minute) et un essai transformé à la 32e.

La pause est sifflée sur un score de 18 à 6 au bénéfice de nos adversaires. Les supporters Eysinais un peu dépités ne sont pas optimistes, c’est le moins que l’on puisse dire. C’était sans compter sur les valeurs de nos joueurs qui ont puisé dans leurs ressources pour planter quatre magnifiques essais à leurs valeureux adversaires.

Pour paraphraser un chroniqueur célèbre de télévision, en deuxième mi-temps « les mouches ont changé d’âne ». C’est au tour des Eysinais de camper dans la partie de terrain des Villenouvellois. Les avants pilonnent leur vis-à-vis et c’est le petit 9 qui s’infiltre dans un trou de souris et aplatit en remerciement du travail des gros. L’offrande est convertie par notre butteur irréprochable (13 à 18 à la 50e). Les rouge et noir marqueront trois autres essais de bonne facture. Un doublé par « l’impact  player » toujours frais et avec ses jambes de feu (55e et 65e 27 à 18) et par le capitaine qui profite du travail de sape, près de la ligne adverse, de ses 7 camarades de devant (32 à 21 à la 75e). Après une pénalité à la 70e minute les bleu et blanc marquent un essai en fin de match qui nous a fait trembler jusqu’au coup de sifflet final. Score final 32 à 28 pour Eysines.

On ne se lasse pas de louer l’état d’esprit de ce groupe. Félicitations aux 22 acteurs mais aussi à ceux nombreux, qui ne sont pas provisoirement sur la feuille de match, mais qui poussent avec leur équipe dans les tribunes. Et n’oublions pas nos fidèles supporters qui ont fait le déplacement.

1/4e de finale contre le XV de la Save (encore une équipe du Midi Pyrénées) le dimanche 3 juin.

Le match a été précédé d’une minute de silence en l’honneur du père de Philippe et Edouard Martin décédé vendredi dernier, fidèle supporter et généreux partenaire de l’Étoile. Le club tout entier s’associe à la douleur de Philippe et de toute sa famille. Le pire et le meilleur, c’est cela aussi la vie d’un club.

 

Leave a Reply