Actualités

La première piétine, la B va de l’avant

VILLENAVE   6 – 6   ESE

La bataille de l’occupation du terrain a été perdu par les Eysinais. Quand on campe dans notre camp 80% du temps, il est difficile de gagner. Match sans saveur au cours duquel aucune des équipes ne se sont procurer d’occasion.

Comme évoqué en préambule, les Villenavais occupent notre terrain sans être dangereux. Un plaquage haut leur donne l’opportunité d’ouvrir le score et leur butteur passe la pénalité des 40 m (16e mn, 3 à 0). Lors d’une rare incursion dans le camp adverse les Eysinais répliquent après un maul écroulé où une entrée sur les côtés, dont ont abusés les rouge et blanc et insuffisamment sanctionné par l’arbitre (28e mn, 3 à 3). Jusqu’à la pause, les deux équipes se neutralisent.

Copie/collé de la première période, à la deuxième mi-temps, il faut attendre la 65e minute pour que les Eysinais dépassent le centre. S’en suivent 10 bonnes minutes de nos joueurs qui mettent leur jeu en place, mais se heurtent à la défense courageuse adverse. Les rouge et noir obtiennent une pénalité à bonne portée à la 70e minute, mais les Villenavais répliquent à la 79e privant nos couleurs de la victoire.

Match nul, c’est le reflet du match de ce dimanche qu’il faudra vite oublier.

VILLENAVE B   15 – 60   ESE B

Face à une équipe motivée, mais limitée en effectif, les Eysinais ont marqué pas moins de 10 essais, tous de bonne facture.

Le premier quart temps nos joueurs ont écopé d’une avalanche de pénalité qui les maintient dans leur camp mais les deux équipent se quittent à parité, 2 essais à 2. Le reste de la partie est tout à l’avantage des rouge et noir qui se sont faits plaisir. A noter la magnifique passe décisive entre les jambes de notre espoir Chouchou, et les raids ravageurs de notre déjà expérimenté Emilio. Plus de 20 ans séparent ces deux joueurs, mais l’osmose se fait entre les deux générations.

Les phases aller sont terminées, mais ne pas se démobiliser, à la reprise on attaque les gros.

Joyeuses fêtes de fin d’année à tous nos supporters.